27/10/2007

Conseil communal : Grognon – projet minimaliste


Le Conseil communal réuni ce 22 octobre 2007 a décidé de lancer le marché afin de réaliser le projet de travaux d’aménagement de l’Esplanade du Grognon.

J’ai voté ce dossier afin de permettre de mettre fin au chancre que représente l’ancien site des fouilles.

Par contre, j’ai toujours contesté ce projet qui se limite à cet ancien site sans prendre en compte l’aménagement complet du parking partant du Boulevard Baron Huart jusqu’à la Sambre.

Il s’agit d’un projet minimaliste, ne tenant pas compte de l’affectation possible à des événements de grande ampleur : plantation d’arbres et implantation de poteaux d’éclairage à la limite entre le parking actuel et la rue du Grognon, fragmentation de l’espace, non prise en compte des trottoirs bordant le site.

Pourquoi n’avoir pas envisagé une réflexion sur la surface allant de la Sambre au Boulevard Huart englobant la rue du Grognon ?

Pourquoi ne pas ouvrir la perspective sur le Musée archéologique et la Maison de la Culture, actuellement fermée par une ligne de marronniers qui assombrissent le site et empêchent la découverte de la Citadelle depuis le Pont de France ?

Pourquoi ne pas avoir conçu une grande esplanade ?

De nouveau, par manque d’ambition.

Méritons-nous d’être Capitale de la Wallonie ?

Personne n’a relevé que la rentrée politique du VIF ne s’est pas déroulée à Namur mais à Bruxelles !

L’évolution institutionnelle devrait faire réfléchir les Namurois.  Ils se réveilleront un jour sans Capitale.

Combien de personnes m’interpellent quotidiennement et regrettent l’abandon du projet Botta qui aurait placé Namur au rang de grande capitale régionale européenne.

Enfin, nos enfants auraient  compris comment l’architecture peut transformer la vision que l’on a de sa ville, architecture marquant son époque, identifiant sa culture, pourvoyeuse de fierté et d’ambition.

Espérons pour l’avenir mais il est temps de se réveiller !!!

 

Jean-Louis Close

jeanlouis.close@gmail.com

 

11:29 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.