30/10/2007

Parc d’activités à Bouge – 4000 emplois perdus !

Ainsi donc, deux hommes (le Bourgmestre cdH J. Etienne et le Premier Echevin Ecolo, A.Gavroy) ont scellé le sort de 4000 travailleurs à l’horizon 2020 en refusant le parc d’activités sur le plateau de Bouge.

Deux hommes renient 10 ans de travail, de revendications, de négociations au niveau régional et local !!!

En avril 2007 déjà, au Conseil communal, je faisais part de mon inquiétude quant à la politique d’accueil d’entreprises menée par la nouvelle majorité  - je souhaitais la clarté.

Suite à un article de Diederick Legrain paru dans le Publi Namur, ce 22 octobre, lors du Conseil, je réinterpellais la majorité car je savais que M. le Ministre Antoine allait approuver le CCUE (le cahier des charges urbanistiques et environnementales) permettant ainsi au dossier de franchir une nouvelle étape et

Malgré la réponse alambiquée des deux chefs, je croyais comprendre qu’il s’agissait d’un oui, petit peut-être, conditionné sans doute, mais oui à terme tout de même.

J’ai bien dû déchanter en lisant la presse le surlendemain : M. Etienne répondant par un BOF et M. Gavroy, par un cinglant NON !

Est-ce donc ainsi que l’on prépare l’avenir de NAMUR, l’avenir de NOS ENFANTS ?

La majorité constate que l’immobilier namurois connaît une pause.

Pas étonnant !  Comment voulez-vous attirer l’investisseur lorsque vous communiquez systématiquement sur le mode négatif.  M. l’Echevin Detry (MR) ne dit rien d’autre dans la  presse.

L’investisseur fuit Namur devant l’intégrisme de la majorité.

Ce dossier, d’une importance CAPITALE pour NAMUR n’a même pas fait l’objet d’un débat au Conseil communal malgré ma demande.

Elle est belle la TRANSPARENCE et la PARTICIPATION.

Enfin, MM. Etienne et Gavroy auront beau faire « des moulinets en l’air » pour exiger des Ministres régionaux plus d’argent pour Namur alors qu’ils refusent de s’insérer dans la philosophie du Plan Marshall en empêchant l’accueil d’entreprises et qu’ils privent ainsi à terme Namur de millions d’euros d’investissements et de revenus immobiliers importants.

Merci, Monsieur Etienne.  Merci, Monsieur Gavroy.

Mais que fait donc le MR dans cette galère ?

 

Jean-Louis CLOSE

jeanlouis.close@gmail.com

 

10:35 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.