23/01/2008

Namur en Mai : au centre-ville ou à la Citadelle

 

Les déclarations du directeur de Namur en Mai  sur Canal C après  le Conseil communal de ce lundi 21 janvier à mon égard, indirectement à l’égard de la Ministre Fadila Laanan et du Parti socialiste namurois, m’obligent à réagir.

 

En effet, ses propos diffamants parlent d’un « lobbying » de ma part dans le but  - que je qualifierais de « simpliste » - d’empêcher toute aide supplémentaire de la Communauté à la manifestation en question. Du n’importe quoi !

Voici ses propos : « Je voudrais simplement réagir à ce que j’ai entendu tout à l’heure de la part de JL Close.  J’ai bien entendu qu’il s’était mobilisé aujourd’hui à la Communauté française, chez la Ministre Fadila Laanan.  Ce que je sais depuis très longtemps, c’est qu’il se mobilise CONTRE.  C’est-à-dire qu’il y a un LOBBY d’une partie de l’opposition namuroise et je dis bien d’une partie seulement de l’opposition namuroise pour faire en sorte que la Communauté française n’augmente pas ses budgets. Ca m’a été expliqué aussi simplement que cela.  Je me sens dégagé aujourd’hui de cette discrétion parce que tout a été mis sur la table et en public.  Je n’avais pas du tout l’intention de partir dans une guerre politique, je ne suis pas encore aujourd’hui un politique. » 

Un journaliste bien connu sur la place publique namuroise surenchérit en parlant même de « sabotage ». Où va-t-on ? Il serait stupide de vouloir supprimer une fête si belle et populaire. Et politiquement, je ne crois pas que ce soit porteur !!!

 

Je reviens sur mon intervention au Conseil de ce lundi.  Le problème posé était celui du déplacement ou non de « Namur en Mai », du centre-ville vers la Citadelle.  Le Groupe socialiste est persuadé que ce déplacement va tuer le caractère démocratique de la fête.

 

Contrairement à ce que les organisateurs prétendent maintenant, ils ont décidé, il y a déjà un certain temps, ce déplacement sans l’accord du Conseil d’administration et de la Ville (cfr la presse de décembre 2007 et la déclaration de l’organisateur).

 

L’Echevine de la Culture et le Directeur de Namur en Mai, pour seule réponse aux arguments que j’ai développés au Conseil, affirment que le PS politise le dossier.

 

Non, le PS ne politise pas le dossier, mais par ma voie,  porte le débat au niveau politique car l’intérêt général est menacé. C’est mon droit et mon devoir de conseiller communal.

 

Je ne suis pas intervenu à la Communauté française pour qu’elle freine son soutien aux Arts Forains et le clamer haut et fort déshonore l’auteur d’une telle affirmation et porte le nom de diffamation !

La réalité est tout autre. Pour éviter de proférer une inexactitude au Conseil, j’ai téléphoné peu avant la séance à la Communauté française pour connaître l’évolution du dossier.  J’ai d’ailleurs été heureux d’apprendre que le subside de 2008 serait majoré.

 

Par contre, je n’ai eu aucune réponse de la part du Collège aux arguments que j’ai développés en séance publique du Conseil.

Aucun débat n’a pu avoir lieu en commission de la Culture, ni au Conseil communal car aucun conseiller communal n’a eu accès au dossier qui a fondé la décision du Collège d’autoriser le déplacement de l’événement à la Citadelle.

 

Ne soyons pas dupes. Ne prépare-t-on pas déjà l’opinion publique à considérer que la responsabilité du déménagement à la Citadelle et d’un éventuel échec de l’édition 2008 incomberait à la Communauté française et en particulier au Parti socialiste ?

 

Soyons sérieux.  Le Collège doit donner une ligne directrice claire de ce qu’il souhaite pour sa Ville, ses commerçants et ses citoyens et prendre ses responsabilités vis-à-vis de « Namur en Mai » et de ses organisateurs.

L’Echevine de la Culture et Présidente de l’événement doit jouer un rôle moteur dans la démarche et informer les conseillers.

 

Après avoir raté les Fêtes de Wallonie 2007 placées sous l’étendard « Non aux beuveries » !

 

Après avoir raté les fêtes de fin d’année (Noëlleries) qui allaient révolutionner le concept de Noël !

 

La majorité cdh-Ecolo-MR va-t-elle rater « Namur en Mai » par manque de ténacité en réservant la fête à une certaine élite ?

 

jeanlouis.close@gmail.com

22:47 Écrit par Jean-Louis Close dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.