06/03/2008

A propos des 600 chèvres de Wépion

  

Dans l'édition du "Dimanche" le 02 mars, mon ami Charles Massaux défend la création d’une chèvrerie de 600 bêtes rue de la 1ère Armée Américaine.

 

Je ne crois pas que Charles se soit promené récemment dans le quartier et qu’il n’a donc pu ressentir les très fortes odeurs dues notamment au débordement de la fosse, le bruit des 499 bêtes déjà présentes,  le capharnaüm et n’a pas vu les essaims de mouches s’abattre sur les terrasses.


Wépion est devenu progressivement un  lieu de résidence principal pour les Namurois.  Quelques fermes subsistent et préservent un équilibre naturel.

 

Par contre, le lieu ne se prête pas à l’installation d’élevages industriels.  Le quartier subit déjà l’exploitation de milliers de poulets à quelques centaines de mètres de la chèvrerie (sur le territoire de Profondeville).

 

Je m’étonne que M. l’Echevin Detry et le Collège dans son ensemble n’aient pas entendu « les riverains » et n’aient pas tenu compte, à l’heure du réchauffement climatique, de la pollution du sol et de l’air que ces types d’exploitation suscitent.

jeanlouis.close@gmail.com

 

21:25 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.