16/09/2008

Interpellation Musée de Croix, couverture de la cour de service et Musée archéologique

CONSEIL COMMUNAL DU 08 SEPTEMBRE 2008 

Une bonne nouvelle tout d’abord.

Je vois avec plaisir que le Collège reprend à son compte des projets élaborés précédemment au moment où j’envisageais de nettoyer l’ilot culturel afin d’y implanter un parking en sous-sol, commun aux services provinciaux, aux habitants du quartier et notamment, de la rue des Brasseurs et aux commerçants.

Une fois le parking construit, la surface aurait été occupée par de nouveaux bâtiments qui auraient permis l’implantation de salles d’exposition, d’un accueil et d’une surface de marchandising communs au Musée Rops, aux Bateliers et pourquoi pas, à la Maison de la Poésie.

Trois remarques ensuite.

Premièrement, si ma mémoire est bonne,  le subventionnement par la Communauté française du nouveau Musée Archéologique était conditionné par l’engagement de la Ville de construire un espace expo et cafétéria à l’arrière de la propriété Van Roost, rue des Brasseurs.  Cette option figurait dans le projet de schéma directeur que le Conseil communal a adopté.

Le projet présenté modifie sans préavis ce schéma et exclut  la réalisation du bâtiment projeté.

Le dossier ne contient aucun accord de la Communauté française acceptant cette modification et garantissant la pérennité de la subsidiation du Musée archéologique et la subsidiation du présent projet.

Qu’en est-il ?

 Deuxièmement, le coût global de ces transformations est estimé à plus de 800.000 euros.  Equipements compris, nous dépasserons allègrement le million d’euros.

Tout en ne contestant pas la nécessité d’envisager un accueil commun aux 2 musées, je m’étonne des priorités du Collège et de la facilité avec laquelle elle est prête à engloutir un million d’euros sans subside alors que nous attendons tous avec impatience la réhabilitation de 2 bâtiments importants qui sont « le Grand Manège » et « le Caméo », tous deux subsidiables.

Quelle est la justification du Collège sur cette priorité?  Où en sont les projets de rénovation du « Grand Manège » et du « Caméo » ?

Troisièmement, peut-on encore parler d’îlot culturel lorsque nous constatons à nouveau un repli Namuro-Namurois puisque la délibération parle de 2 musées namurois sans connexion apparente avec le Musée Rops ni avec la Maison de la Poésie.

Le Collège  peut-il me dire s’il y a eu des contacts avec la Province à ce sujet ?

Enfin, pour conclure ou relancer le débat, j’aimerais savoir si l’information lancée sur mon blog début août et confirmée par l’Echevine et/ou  le Collège sera exécutée : à savoir la destruction du pavillon touristique sur le Grognon et le déménagement des services d’accueil vers la Halle al’Chair.

Ainsi donc, après avoir réalisé – hélas sans modifier un iota – le plan du parking au Grognon qui prévoyait l’organisation de l’accueil des cars touristiques, leur déchargement sur une vaste esplanade, la construction d’un nouveau pavillon touristique ; après avoir annoncé le lancement d’une étude pour sa construction ; sans concertation avec la Présidente de la Société archéologique, l’Echevine de la Culture et du Tourisme, avec un aplomb remarquable, a annoncé le déménagement provisoire des services Tourisme vers la Halle Al’Chair et confirme le transfert de toutes les collections vers le nouveau Musée dans les 2 ans.

Madame l’Echevine, vous commencerez les travaux du nouveau musée dans 2 ans et une autre majorité l’inaugurera !!!

Pourquoi  le Collège a-t-il changé radicalement d’avis ? Pourquoi ne pas confirmer l’installation pour quelques années d’un nouveau pavillon au Grognon, endroit hautement stratégique ?

Et ne prenez pas prétexte que le Ministre du Tourisme veut une occupation de 15 ans et le Ministre de l’Aménagement du Territoire un permis provisoire.  M. le Bourgmestre peut les concilier.

Ce n’est pas sur 20 mètres carrés que l’on accueille les touristes d’une Capitale régionale, même provisoirement.

Mauvais choix à nouveau.

Demandez donc à la Commission Capitale ce qu’elle en pense !

Commentaires :

Ici aussi, je n’ai obtenu aucune réponse aux questions posées :

·         a-t-on obtenu des subsides de la Communauté française ?

·         quel est l’état d’évolution des dossiers « Grand Manège » (subsidié mais enterré par le Collège) et Caméo (projet prioritaire pour Ecolo dans sa campagne électorale) ?

Ce dossier de l’Ilot Culturel que j’ai initié en tant que Bourgmestre, a-t-il fait l’objet d’une discussion avec la Province intéressée pour le Musée Rops ?  Je peux vous dire qu’il n’y a pas eu de contact, le Collège ? – l’Echevin Auspert ? – s’y refusant.

Il n’y a donc plus de concept «  Ilot culturel » puisque celui-ci avait pour ambition de regrouper TOUTES les activités culturelles et associatives présentes autour de ce coeur de quartier: Musée Rops, Musée de la Poésie, Musée archéologique, Musée de Croix, Maison du Conte, FIFF et Namur en Mai !

Une fois de plus, Namur se ferme, se replie sur elle-même, se "racrapote".

Ne laissons pas notre ville s'éteindre par manque d'ambition.

 jeanlouis.close@gmail.com

20:02 Écrit par Jean-Louis Close dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.