18/09/2008

Réfection à l’identique de la Place Marché aux Légumes

Intervention au Conseil communal du 08 septembre 2008

Le titre provocateur sonne comme un triomphe.

REFECTION… A L’IDENTIQUE

C’est la première fois que je vois dans le titre d’une délibération qualifier le type de travail.

Avez-vous jamais annoncé :

« stabilisation « élégante »… des berges » (pt 29)

 « curage  « léger »… des canalisations » (pt 30)

 

A l’IDENTIQUE

C’est bien là le problème comme la reconstruction à l’identique des maisons rue de l’Ange.

Surtout pas de vague, surtout pas d’innovation.

J’attendais un peu plus d’audace, de réflexion, de prospective du Collège.

Vous vous rappelez que j’avais tenté de demander à Mme l’Echevine Grandchamps au Conseil  communal de juin où en était la consultation par panel  à propos du centre-ville, mais en vain.

Comme d’habitude, je n’ai  obtenu aucune précision par la suite.  Je me suis donc permis de lui exposer mes idées et propositions dans une lettre ouverte début du mois d’août parue sur mon blog.

Malheureusement, elles n’ont pas eu d’écho dans le projet qui nous est soumis.

Je lui proposais en fait de réaliser une vraie place du Marché aux Légumes d’un seul  tenant, revêtue de grandes dalles de pierre bleue bouchardées, de façade à façade, sans plus marquer les pourtours de la voirie, en dégageant sa fontaine, en libérant les superbes façades de ces énormes écrans de verdure, destructeurs d’ailleurs du pavement, en évitant les erreurs du passé comme le placement de pavés instables, inconfortables au niveau des déplacements des personnes à mobilité réduite et du bruit.

Je note avec intérêt que la délibération du Collège du 26 août 2008 se conclut par cette phrase « charge par ailleurs le D.C.V. d’étudier de manière approfondie la question du remplacement éventuel des arbres de la Place».

Pour ma part, je suis clair, il ne faut pas les remplacer mais les enlever.

Ou alors, faisons un pari, un essai ; puisque vous prévoyez des gaines utiles aux impétrants, prévoyez l’emplacement des arbres que vous souhaiteriez mais ne les planter pas avant deux ans et vous verrez les opinions complètement changées.

Mais accompagnez ce délai. Et c’est ici que l’on voit qu’il n’existe aucune transversalité au Collège, aucune prospective, aucune mesure pour rendre cette place plus esthétique, plus attrayante.

Dépassez le réflexe voiriste.

J’écrivais, à ce propos, toujours sur mon blog début août qu’il « conviendrait » :

·         de redessiner l’espace public de la Place de l’Ange sur la totalité de sa superficie et non plus en la divisant ;

·         de liaisonner les espaces déjà piétonniers ;

·         de redéfinir par une charte les rapports entre la Ville et les commerçants.

Celle-ci devrait comprendre un chapitre Horeca qu’il convient de favoriser. Cette charte devrait viser à définir, par site, le type de mobilier de terrasse y compris les toiles de parasol dont toute publicité doit être proscrite – le financement serait mixte.  Il devrait également comprendre des règles pour l’établissement de terrasses couvertes à favoriser.

J’ai été heureux de constater que Mme l’Echevine du Commerce a lu mon blog à ce propos  puisque rapporte la presse du 05.09.08 : « L’Echevine du Commerce vient de lancer un Conseil consultatif du secteur HORECA.  On y discutera de l’harmonisation des terrasses, du mobilier, des couleurs, etc… ».

Puis-je donc demander à Madame l’Echevine du Commerce –sauf si vous l’avez évoqué à la réunion de la Commission de ce lundi passé – de quand date la formation de ce nouveau Conseil et qui en fait partie et s’il n’aurait pas été utile de lancer une telle concertation au sein de l’asbl GAU qui a cette vocation parmi ses compétences.

Je demanderai ensuite au nouvel Echevin Detry (Philippe) s’il confirme la « réfection à l’identique » de la place du Marché aux Légumes et s’il accepterait la proposition de moratoire que je suggère à propos de la plantation de nouveaux arbres.

Mais – au fond – que signifie à l’identique ? D’après le Larousse : « à l’identique » signifie « semblable à l’original » c’est-à-dire - dans le cas qui nous occupe - sans arbre.

Je vous avais bien dit que le titre de la délibération était provocateur…

Commentaires

Le Collège ne m’a donné aucune réponse, aucun commentaire sur ma proposition de réaménagement de la Place alors qu’il a toute possibilité de revoir le projet pour donner « un coup de jeune » à cette « Place du Vieux » et s’inscrire dans un aménagement moderne favorisant l’Horeca.

Le Collège n’a même pas osé accepter ma proposition de moratoire quant à la présence ou non d’arbres alors que M. l’Echevin A. Detry reconnaît que deux sont malades ou mal « foutus ».

De même, aucune réponse pour savoir où en est la consultation de la population lancée par Ecolo et largement répercutée dans la presse.

A mon avis, cela n’a rien donné ou on le saurait !

Par contre, depuis le Conseil communal, j’apprends que :

1)      Mme l’Echevine Grandchamps aurait fait une mini consultation et qu’elle souhaiterait que l’on change les plans après qu’ils aient été approuvés par le Collège et que le cahier des charges par le Conseil communal !

2)      que les services de la Ville avaient préparé un projet tel que je l’évoque plus haut, sans arbre et d’un revêtement unique.

Ce projet a-t-il été soumis au Collège et en commission ?  J’en doute.

Je demande au nouvel Echevin, Philippe Detry, qui me lira certainement, ce qu’il pense de tout cela et s’il envisage de modifier le projet qui, de toute façon, ne sera pas exécuté avant le printemps 2009, si pas octobre 2009-printemps 2010, si les commerçants sont écoutés.

Au secteur Horeca qui interpelle le Collège dans la presse, je répondrai qu’ils ne peuvent subir aucun préjudice mais qu’au contraire, si un nouvel espace était créé, il pourrait obtenir des terrasses couvertes et la Ville, intervenir dans le coût de ce nouveau matériel.

Mais pour changer l’image d’une ville, il faut une volonté politique ! c’est ce qui manque le plus à Namur CAPITALE.

jeanlouis.close@gmail.com

20:35 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.