20/11/2008

Conseil communal du 17 novembre 2008 -Dossier 20.4. Plan lumière Quartier des Carmes

 

 

Le Collège nous invite à nous prononcer sur le projet d’une étude relative à la réalisation d’un plan lumière urbain du Quartier des Carmes pour un montant de 25.000 euros.

Nous nous interrogeons à nouveau sur l’incohérence de votre gestion.

Ce dossier est présenté par le Département Voirie/Eclairage public. Par contre, le dossier 37 qui porte sur la mise en lumière de la Citadelle, lui, est présenté par le Service Citadelle, ce qui est anormal étant donné que la Régie Citadelle a été supprimée.  Il y a donc deux services d’éclairage à la Ville !!!

Nous sommes, bien entendu, pour un investissement conséquent dans l’éclairage public de la Ville qui améliorerait sa qualité et ses performances énergétiques.

Alors, pourquoi  choisir uniquement le quartier des Carmes et non toute la corbeille ?

Vous écrivez que « l’éclairage est blafard » ! Mais l’éclairage est blafard partout, à l’image des actions du Collège !

Je rappelle qu’un plan lumière a été étudié il y a une dizaine d’années par la Ville mais qu’il n’a jamais été mis en œuvre après 2000 – des lignes directrices avaient été dégagées et des firmes consultées.

Est-il toujours d’actualité ? Si non, pourquoi ? Si oui, pourquoi ne pas le réactiver ?

Vous insistez sur le rôle d’animateur du Caméo dans la vie du quartier et vous souhaitez qu’un traitement spécial soit réservé à ce bâtiment pour mettre en évidence ses activités.

Je suppose que vous réserverez ce traitement spécial après rénovation parce qu’actuellement, il s’agit d’une façade lépreuse et sale qu’il vaut mieux cacher !

A ce propos,  depuis bientôt 2 ans, le Collège, paraît-il, se préoccupe de la réhabilitation des salles de cinéma.

Pourrions-nous connaître l’état d’avancement du dossier ?

++++++++++++++++++++++++++++

Comme au dossier 20.1. (Grognon), vous prévoyez, semble-t-il, de transformer les rues des Carmes et des Croisiers en zones de rencontre.

La conclusion de cette étude est prévue pour le printemps 2009 et sa mise en application éventuelle… après 2012 mais vous imposez déjà cette nouvelle conception dans 2 dossiers sans qu’elle n’ait été décidée.

Celle-ci implique, semble-t-il, que la circulation douce (piétons, cyclistes) soit privilégiée par rapport à la voiture et que comme au Grognon et rue du Pont, le parking soit supprimé rue des Carmes et rue des Croisiers.  Les habitants et les commerçants seront ravis !

Merci de répondre à mes diverses questions.

Réponses du Collège à mes questions

1)      Pourquoi le choix du quartier des Carmes et non l’ensemble du centre-ville.

Réponse :

Il s’agit d’un quartier spécifique 1920-1930.  Nous n’avons pas les moyens pour une étude globale.

Observations :

Incohérence du Collège

1 type d’éclairage rue du Pont et au Grognon

1 type d’éclairage rue des Carmes

1 type d’éclairage dans le reste de la ville

2)      A quand la rénovation du parking de l’Hôtel de Ville ?

Réponse : aucune

Observations : le Collège ne sait pas établir des priorités raisonnables

3)      Le  Plan Lumière élaboré il y a 10 ans est-il toujours d’actualité ?

Si non, pourquoi ?

Si oui, pourquoi ne pas le réactiver ?

Réponse : aucune

Observations : le Collège jette l’argent par les fenêtres à coup d’études qui ont déjà été réalisées comme « les « études des schémas directeurs Erpent et Bomel », « étude d’un nouveau règlement d’urbanisme », « étude éclairage citadelle »,  « étude d’un schéma de structure »

4)      Quel est l’état d’avancement du dossier de rénovation des salles du Caméo ?

Réponse : aucune.

Observations : A part quelques réflexions, il y a un an, du Cabinet Degand, rien n’a avancé alors qu’il est en possession de tous les dossiers que j’avais constitués pour entreprendre la construction de nouvelles salles de cinéma « art et essai » après le rachat par la Ville du Complexe Caméo.

Deux ans après son installation : pas de projet concret.

Et pendant ce temps, l’outil se dégrade progressivement.

Après avoir sacrifié la réfection du Grand Manège, le Collège sacrifie le Caméo.

Merci à cette coalition hétéroclite qui sacrifie Namur et ses habitants sur l’autel de la dissension perpétuelle au sein du Collège.

20:10 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.