20/11/2008

Pour ceux que cela intéresse…Grognon : archives

J’ai fait part de toutes ces réflexions à l’ancien Collège qui n’a même pas voulu en discuter.

Notamment, j’écrivais au Bourgmestre Anselme le 17 mai 2006 :

« Une dernière fois, j’attire ton attention sur la très mauvaise idée de « planter des tilleuls et des luminaires en plein milieu de l’espace nouvellement créé » ce qui empêchera toute utilisation d’envergure de l’espace de manière transversale.

Seuls des luminaires du côté Boulevard Baron Huart sont nécessaires … pour le surplus, les implantations OTN et parkings motos/vélos sont à repenser.

Le 31 juillet 2006, j’écrivais à l’ensemble du Collège :

« Le dernier Conseil communal a reporté le dossier de « finition » du Grognon.  Le 17 mai, j’avais déjà fait part de quelques observations quant au projet.  J’ai revu celui-ci et ne peut que confirmer mes premières observations.

S’agit-il de concevoir une halte touristique, un endroit de détente, une esplanade destinée à la fois à accueillir du parking et de grands événements ? Je crois que l’on peut exclure l’endroit de détente : faut pas rêver.

Pour améliorer les deux autres orientations, il y aurait lieu de :

1.       Proscrire la plantation de nouveaux arbres le long de la voirie rue Bord de l’Eau, d’abattre les arbres côté Parlement wallon (deux sortes différentes d’arbres masquant la vue) à remplacer par une haie courant du Pont de France-Boulevard Baron Huart à la rue Bord de l’Eau.  Une haie pas trop haute de maximum 1 mètre ;

2.       Doubler au minimum la capacité du parking, surtout si une cinquantaine est déjà réservée pour les parlementaires ;

3.       Supprimer la canisette jouxtant le parking moto.  Je vois peu de motards avec un chien sur les genoux ou des cars de touristes promenant leur toutou ;

4.       Basculer le parking 2 roues derrière le point touristique, de le protéger par un auvent et surtout de ne pas mettre du petit gravier au sol ;

5.       Supprimer le centre didactique ;

6.       Supprimer les poteaux d’éclairage situés le long de la halte autocar et les placer le long du Baron Huart.

Enfin, je regrette que la rue Bord de l’Eau n’entre pas dans la réflexion d’aménagement, même si ce dernier est temporaire.  Un temporaire qui risque de durer. »

20:15 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.