15/03/2009

« NAMUR TROUVILLE »

Ci-après, ma réaction à l'article paru dans le Vers l’Avenir du vendredi 20 février 2009 envoyée le soir même (mais hors délais) à Vers l'Avenir et dès lors, publiée la semaine suivante , soit le 27.

L’article détaille avec force photos la situation catastrophique des voiries communales.

Interrogée par le journaliste, notre Echevine des Routes Ecolo, Mme Grandchamps, répond qu’elle ne peut rien faire !!!

Après une mauvaise gestion des conditions hivernales, Mme l’Echevine fait aveu d’impuissance.

Si Madame l’Echevine, vous pouvez agir: vous pouvez mobiliser le Collège, déposer un plan de crise, modifier vos programmes d’investissement, choisir d’autres priorités, solliciter une intervention forte de la Région wallonne.

 La Région, – dont les routes sont dans le même état –, ne pourrait-elle pas tolérer que les communes ne puissent avoir accès à un fonds spécial d’investissement qui permettrait de dépasser la limite des 120 euros de charge d’investissement par habitant ?

Battez-vous, Madame Grandchamps.  Prenez en compte les demandes de vos concitoyens, portez-les à tous les niveaux, favorisez l’économie par de bons moyens de communication.

Dois-je rappeler que la sécurité est une des missions premières des communes.

Jean-Louis CLOSE

18:08 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.