22/11/2009

Place de l'Ange - INTERVENTION AU CONSEIL COMMUNAL DU 16 NOVEMBRE 2009

 

Le dossier qui nous est proposé aujourd’hui porte sur une modification de notre décision du 14 septembre dernier à propos de l’aménagement en une zone de rencontre de la rue et de la place de l’Ange.

Ces modifications ne sont pas anodines puisque toute la réflexion – je suppose ici qu’il y a eu réflexion – qui a présidé à ce projet se trouve modifié :

·         Modification des matériaux

·         Modification des teintes

·         Modification du mobilier (j’y reviendrai)

·         Modification des plantations d’arbres à hautes tiges pour satisfaire à des réclamations individuelles

Tout cela figure sur un plan qui se trouve dans le dossier mais qui n’est pas le plan sur lequel nous avons travaillé à quelques-uns où figurait du mobilier et qui lui-même n’était pas le plan soumis au TEC.

Il y a le plan pour faire joli et le plan officiel puisque le mobilier urbain ne fait pas partie du dossier qui fait l’objet de cette délibération.

Comme ne fait pas partie de ce dossier, la rénovation de la statue de l’Ange, pièce maîtresse de la place qui marque son identité.

Comme ne fait pas partie de ce dossier, l’implantation d’un nouvel éclairage tant attendu.

Pour faire bref, le dossier approuvé le 14 septembre 2009 a fait l’objet d’une promesse de subsides.

Tout, semble-t-il, est à recommencer puisque les modifications sont importantes.

Il y a là manifestement gaspillage d’énergie, de temps et d’argent car les services communaux ont dû travailler 2 fois dans l’urgence extrême pour être prêts à temps.

La question doit être posée sur la nécessité de refaire totalement la rue, les trottoirs et la place de l’Ange.

Pour le Groupe socialiste, la réponse est non.

Depuis 3 ans, la majorité nous affirme qu’il n’y a plus de sous à la Ville, qu’il faut faire des choix, qu’il faut faire des économies.

Eh bien, faisons des choix, faisons des économies !

Les trottoirs et la rue de l’Ange nécessitent une rénovation rapide, ils font la honte de notre centre commercial, ils sont facteurs d’accidents et d’insécurité.

La Place de l’Ange, par contre, est impeccable.

Réservons donc l’argent qui va lui être consacré pour refaire ailleurs des trottoirs abandonnés, des rues défoncées.

Mais nous savons que la majorité n’entendra pas la voix de la sagesse.

D’autant plus que nous avons appris samedi que les 2 autres mâts de la majorité (le MR et le cdH) ne voulaient pas rester passifs devant cette offensive du gouvernail Ecolo et allaient gaspiller 400.000 euros pour refaire les galeries St Joseph et de la Gare.

Travaux totalement NON PRIORITAIRES au vu de l’état lamentable de nos voiries et de nos trottoirs.

Mais bon, il n’y a pas de capitaine : à chacun sa petite marotte, sa petite cassette personnelle.

On va donc gaspiller des centaines de milliers d’euros.

 

Le projet – puisque c’est un projet – est-il bon, est-il beau ?

Assurément NON, ni bon, ni beau.

Il s’agira d’une zone de non droit ou plutôt de tous les droits.

Droit de s’arrêter où bon vous semble.

Droit de vous promener, de pédaler, de jouer n’importe où dans ce nouvel espace de rencontre et de jeu.

Pas de droit à la sécurité.

Mais droit à l’insécurité, droit au stress car le projet autorise et favorise la circulation automobile individuelle et collective.

Que devient la sécurité des personnes à mobilité réduite, que devient la sécurité des familles, que devient la sécurité des distraits soi-disant toutes et tous prioritaires lorsque les transports en commun mastodontes – plus de 370 bus par jour - se mêleront aux piétons tout en ayant l’obligation de respecter un horaire très précis.

Demandez donc aux chauffeurs de bus le stress qu’ils vivent durant les fêtes de Noël !  Ils redoutent considérablement la future circulation sur la place de l’Ange.

Ce projet n’est pas bon car il n’intègre pas les profondes modifications de circulation ou urbanistiques annoncées dans la Corbeille, entre autres :

·         Nouvelle gare des bus.

·         Fin de la circulation automobile place de la Gare

·         Projet Forum Invest sur le Square Léopold

·         Disparition du parking des Casernes

·         Suppression de parkings place Saint Aubain et rue Saintraint

 

Ouvrez les yeux, Citoyens namurois, la majorité veut ramener des citoyens en ville, la majorité veut soigner son centre commercial et urbain.

Mais pour cela, elle ferme progressivement les robinets de l’accès automobile au centre ville, c’est-à-dire aux commerces, aux logements, aux écoles, aux activités culturelles, elle supprime sans cesse des parkings…

Mais la majorité supprime sans cesse des parkings parce que soi-disant les études démontreraient qu’il y a assez si pas trop de parkings au centre-ville.

Savez-vous que vendredi dernier à 14h00 au moment de la conférence: les parkings  place d’Armes, Gifar et de l’Hôtel de Ville, affichaient complet !!!

Mais la majorité vous promet des lendemains enchanteurs, des parkings champêtres à 5 km du centre sans desserte en transport attractive.

On est loin, très loin du concept que j’avais développé de "Centre commercial à ciel ouvert ».

Les centres commerciaux des communes voisines ont encore de beaux jours devant eux !

 

Ce projet n’est pas beau.

Ce projet est une catastrophe esthétique.

S’il on en croit les plans successifs, Mme Grandchamps est partie d’un grand espace ouvert pour finir par un espace triste et cloisonné où des bancs publics canaliseront la circulation.

Le projet emploie des matériaux basiques : asphalte et pavés de ciment au lieu de matériau naturel plus noble, plus digne de la 6ème rue commerçante de Belgique.

Le Collège a maintenu des éléments de balisage d’1m80 de côté devenus inutiles et encombrants.

Il  a commis l’erreur majeure de ne pas donner une identité à cette place en s’appuyant et en mettant en valeur une statue de l’Ange rénovée.

Ce n’est pas le ridicule carré de pierre bleue prévu en dernière minute qui jouera ce rôle de catalyseur.

Le Collège a dû satisfaire la « verditude écologiste » en sauvegardant et en implantant des arbres sans réflexion urbanistique, esthétique ou logique d’un centre urbain minéral.

Tout cela pour progressivement battre en retraite devant des réclamations individuelles qui rendent encore plus ridicule l’implantation des survivants.

Que propose le Groupe socialiste ?

D’être raisonnable, économe des deniers publics, de respecter des priorités essentielles à la vie quotidienne des Namurois dans leurs déplacements.

Donc le Groupe PS propose de ne pas toucher à la place de l’Ange.

Mais si la majorité passe outre à notre proposition alors qu’elle aille jusqu’au bout, qu’elle soit courageuse et ambitieuse.

Qu’elle fasse des choix clairs en termes de mobilité et de sécurité.

Qu’à l’exemple de Mons et de Tournai, les transports en commun soient bannis de l’hypercentre et remplacés par des minibus à consommation écologique qui draineront toute la corbeille.

Ayons l’audace de relier franchement les deux piétonniers que sont la place d’Armes et les vieux quartiers.

Concevons le bas de la ville comme une zone piétonne qui n’a jamais interdit les livraisons de marchandises et l’habitat par une accessibilité aux véhicules à certaines périodes, à certaines heures, à certains jours.

Pour les revêtements, utilisons des matériaux naturels nobles, concevons un nouvel éclairage transposable dans toute la ville, amenons les touristes, les clients et les habitants au plus près du centre par des parkings souterrains disséminés aux portes de la ville.

Ayons un vrai projet de ville.

Le groupe PS votera NON.

14:53 Écrit par Jean-Louis Close dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.