07/02/2012

A PROPOS DU PALAIS DE JUSTICE

Votre édition du 20 janvier titrait : « Feu vert pour le nouveau Palais de Justice ».  Fort bien ! mais quel Palais de Justice ?

Un Palais de Justice déjà trop petit pour accueillir tous les services, élaboré sans beaucoup de concertation avec les futurs utilisateurs Barreau ou Greffes.

Mais surtout impayable car le budget a été décidé et limité à 74,3 millions d’euros en 2005.

Nous sommes en 2012, soit 7 ans après son estimation, sans aucune indexation du montant de base que l’on peut estimer au minimum à 15 %. Comment va-t-on boucler le budget ? En supprimant des superficies, de l’équipement, ou des parkings ?  Je suis curieux de découvrir les adjudications.

A propos des parkings : seulement 73  sont prévus uniquement pour les agents des greffes et la magistrature. Rien pour les avocats ou les auxiliaires de la Justice ou simplement pour les clients du Palais.  

Enfin, la Ville annonce que les travaux du complexe commercial  au Square Léopold qui supprimeront 600 places de parking,  débuteront dans le courant de 2013, c’est-à-dire en même temps que le Palais de Justice  soit une perte simultanée de plus de 1000 parkings au centre Ville fréquentés principalement par les travailleurs du Centre ; commerces, enseignement ou administrations. Mais de cela la Majorité ne s’inquiète pas, débrouillez-vous pour votre mobilité !!

 

A PROPOS DU CAMEO

La Régie Foncière, sous la signature de l’Echevin Gavroy,  a décidé de fermer 2 salles supplémentaires au Caméo privant les 400 coups de plusieurs dizaines de sièges  fragilisant ainsi sa rentabilité.

Est-ce bien à la Régie foncière qu’il appartient de délivrer une telle interdiction?

Et pourquoi maintenant à quelques semaines de sa fermeture pour travaux et alors que la situation n’a pas changé depuis des mois ?

Coïncidence ? Est-ce de la musculation de la part d’Arnaud Gavroy face à une Stéphanie Scailquin, Conseillère Communale CDH, à la fois Présidente de l’ASBL Les 400 Coups, gérante du Caméo, et Présidente de la CCATM qui a eu le courage mais l’outrecuidance de contester le projet de schéma de structure défendu par le même Arnaud Gavroy ? Je ne suis pas seul à le penser après les propos échangés au Conseil Communal de ce 23 janvier.

Mais l’essentiel est de constater que la responsabilité pleine et entière de cette situation incombe  à la Majorité et plus particulièrement à Arnaud Gavroy qui n’a pas su en 6 ans préparer et réaliser les travaux indispensables pour accueillir un équipement essentiel au rayonnement culturel de la capitale wallonne.

Les travaux de réhabilitation, très contestables dans leur conception (entre autres, pas d’étude de stabilité), devraient débuter juste avant les élections et sont estimés à 3,5 millions d’euros, sur fonds propres,  sans subsides ni communautaires, ni régionaux, ni provinciaux, illustrant le manque d’efficacité et de force politique d’un Collège qui compte pourtant  deux Députés et un Vice-Président de parti !!!

C’est inadmissible.

 

A PROPOS DE LA CITADELLE

Arnaud Gavroy a décidé de barder de fer la Citadelle car il vient de découvrir des bulles dans les murailles alors qu’il a fait réaliser, il y a deux ans, par une société parisienne et pour 50.000 euros un relevé de toutes les murailles ! A quoi cela a-t-il servi alors qu’il n’a même pas pu obtenir un accord cadre de la Région Wallonne qui devait lui ouvrir la porte des subsides, disait-il !

En 6 ans de gestion, nous n’avons pas vu un seul mètre carré de murailles réparé alors que de 2000 à 2006, la Ville avait investi plus de 12 millions d’euros, très largement subsidiés par la Région. Tout le côté Meuse avait été consolidé,  nous devions poursuivre par le côté Sambre et après, nous attaquer aux Grands Fossés mais Monsieur Gavroy est arrivé et tout s’est arrêté sauf le nombre d’études très coûteuses et peu utiles.

 

A PROPOS DES AGRESSIONS DANS LE QUARTIER DES FACULTES

Depuis plusieurs semaines, un agresseur sévit dans le quartier des Facultés s’attaquant principalement aux étudiantes. Le  Parquet se fait très discret sur ces nombreuses agressions.

Il y a un an déjà, des faits de même nature se déroulaient dans le même quartier. L’insécurité du Parc Louise Marie était pointée, le Parquet parlait, à l’époque, de coupe-gorge.

J’étais intervenu au Conseil Communal pour signaler l’absence d’éclairage dans tout le parc.

Il me fut répondu par le Bourgmestre que ce n’était pas de sa responsabilité mais bien celle d’ORES, le gestionnaire du réseau électrique, mais on allait voir ce qu’on allait voir, il exigerait une remise à niveau immédiate.

Un an après, rien n’a changé.  Le Bourgmestre n’a rien entrepris parce que, paraît-il, il n’y avait pas d’argent au budget ! Mais pour une parade lumineuse d’une heure la veille de Noël rue de Fer-rue de l’Ange, on trouve bien 60.000 euros…

Or  le parc constitue une barrière, un trou noir très insécurisant, notamment Rempart de la Vierge et le long de la Sambre.  Son éclairage est absolument indispensable pour combattre l’insécurité.

Le Bourgmestre s’est contenté de se référer au règlement interdisant l’accès au parc dès la tombée de la nuit sans bien entendu  fermer les accès qui doivent être réparés mais cela dépend de l’Echevin Auspert qui n’en fait pas une priorité.

D’autre part,  il est plus qu’urgent de réhabiliter la zone de jeux, très fréquentée dès les premiers beaux jours,  qui est dans un état déplorable.  Mais cela dépend de l’Echevin Prevot qui n’en fait pas une priorité.

Par contre, à tort ou à raison, la vraie priorité du Collège est le projet de l’Echevin Detry  qui fait réaliser un « Jardin des Symboles » en lieu et place de l’ancien golf abandonné au lieu d’étendre la zone de jeux sur cette partie du parc magnifiquement exposée au sud.

Voilà la vraie cohérence  du Collège : 4 responsables politiques, sans aucune coordination, pour s’occuper du parc.

 

Plan déneigement

Dernière conférence de presse  du Collège ce 02 février : après un an de réflexion et en plein hiver un plan neige a été adopté !

De qui se moque-t-on ? Ce plan neige existe depuis bien avant l’an 2000. C’est sous mon mayorat et en collaboration avec tous les services communaux que des priorités avaient été élaborées et des moyens techniques et humains dégagés.

A l’occasion de l’hiver très rigoureux subi l’an dernier, j’avais rappelé l’existence de ce plan ignoré de la Tripartite !!!

Rien de nouveau n’a été imaginé, seuls les noms des responsables ont été actualisés.

De plus, Citoyens Namurois, si vous avez un problème un numéro d’urgence est mis à votre disposition.

PROBLEME : ce numéro d’urgence est le numéro d’appel général de la Ville ouvert uniquement pendant les heures de bureau !!!

Il est bien connu que la neige et le verglas ne surviennent que pendant ces dites heures !!!

Quelle efficacité ! Quel progrès !

N.B. : Et le soir du 03 février, pas de chance, ce fut le chaos sur nos routes …

21:28 Écrit par Jean-Louis Close dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.