06/02/2015

Consultation populaire square Léopold 08 février 2015

NAMUROISES, NAMUROIS,

VOTRE VILLE EST EN DANGER !

AGISSEZ !

ALLEZ VOTER CE DIMANCHE 08 FEVRIER – 3 X N0N

La Majorité CDH-MR-ECOLO a décidé, il y a déjà 8 ans, sans concertation préalable des citoyens, de sacrifier le Square Léopold pour permettre la construction d’un centre commercial de 23.000 m2 et l’aménagement d’une gare des bus sur la dalle de la gare pour plus de 70 millions d’euros !!!Ce projet aura un impact catastrophique sur la qualité de vie des Namurois, la rentabilité des commerces de la Corbeille et le rayonnement de Namur.

BOMEL DEFINITIVEMENT REJETEE, ISOLEE !

La construction d’un mur aveugle de 400 mètres de long  auquel s’accrocheront une rampe et un pont haubané rendra définitivement impossible tout lien convivial et sécurisé avec Bomel ne laissant pour seule alternative aux bomeloises et bomelois désirant se rendre en ville que le pont de Louvain.

Seule la couverture des voies de la gare au pont de Louvain offrirait une véritable esplanade verdurée pour recoudre le tissu urbain meurtri par les voies de chemin de fer.  Cette dalle accueillerait la nouvelle entrée de la gare, tous les arrêts de bus, les taxis et voitures particulières et d’autres fonctions à définir.  Le coût de cette dalle serait équivalent aux 100 millions qui seront consacrés à la nouvelle gare interurbains.

 

 

SQUARE LEOPOLD MARTYRISE ! RUE BORGNE(T) EMMUREE !

La construction du centre commercial impose la destruction pure et simple du Square Léopold.
Il est aberrant voire criminel qu’au 21ème siècle, la puissance publique participe à la disparition d’un espace public, d’une véritable respiration urbaine pour une mono-fonction commerciale dans les mains de grands spéculateurs immobiliers.
Aucune fallacieuse compensation arborée le long d’avenues présentée par la Majorité CDH-MR-ECOLO ne justifie cet assassinat programmé d’arbres centenaires.

 

LE COMMERCE MENACE !

Le projet prévoit 23.000 m³ de surface commerciale.

Cela représente 50% d’offre supplémentaire de surfaces commerciales au centre-ville alors qu’il n’y a pas et n’aura pas 50% de majoration de revenus  des ménages comme il n’y aura pas 50% de travailleurs en plus.

Il est plus qu’à craindre que des enseignes déjà présentes dans la corbeille déménageront pour s’installer dans le nouveau centre, appauvrissant le bas de la ville et les commerces jambois.

Aucun dispositif ne permet à terme de garantir la complémentarité des futurs occupants avec le commerce existant comme aucune définition juridique de la complémentarité n’existe à ce jour.

 

 

L’ENTREE DE NAMUR SACRIFIEE !

Comment accepter qu’un centre commercial marque l’entrée du centre ancien de notre ville ?

Comment accepter que, franchissant le Pont de Louvain, le visiteur et le namurois soient confrontés à une masse compacte de 400 mètres de long sur 18 à 24 mètres de haut ?

Comment imaginer, au 21ème siècle, qu’un pont haubané culminant à 54 mètres  soit construit en plein centre-ville, défigurant à jamais la place de la Gare.

Ce pont haubané, chauffé( !) aura pour seule fonction de permettre le parking de quelques dizaines de bus par jour.

Prétendre, comme le fait la Majorité CDH-MR-ECOLO, qu’une attention particulière sera apportée à l’architecture n’est qu’un leurre, une pure imposture ! Aucun centre commercial ne constitue une œuvre architecturale, ce n’est pas sa fonction.

Les Namurois ne peuvent  faire confiance au Collège lorsqu’ils constatent  l’aménagement déplorable de la place de l’Ange pour plus d’un million d’euros et le réaménagement minimaliste du Grognon.

LA MOBILITE IMMOBILISEE – L’INTERMODALITE GALVAUDEE !

Le projet concourt à fermer, au maximum, l’accès du centre-ville aux véhicules automobiles sans mesures d’accompagnement.
Rien dans les projets de mobilité adoptés par la Majorité ne favorise une meilleure fluidité du trafic :

Ni le renvoi de tout le trafic provenant de Salzinnes et de la périphérie dans le tunnel Boulevard du Nord, au risque de le voir s’engouffrer massivement dans l’avenue Reine Astrid pour rejoindre Jambes.

Ni l’interdiction de tout accès à la Gare par le Boulevard Mélot.

Ni la suppression des centaines de places de parking sacrifiées (à la gare, au parking Léopold et en voirie) pendant les travaux du centre commercial et du palais de justice sans que la majorité n’ait proposé une alternative.

Ni le double-sens rue Borgnet, rue Rogier et avenue de la Gare.

Tout contribue à rejeter l’automobile hors de la Ville condamnant le commerce de la Corbeille et décourageant l’implantation de nouveaux habitants en favorisant outrageusement le centre commercial, véritable aspirateur à voitures.

Mais le plus important, en termes d’intermodalité, est que le déplacement de la gare des bus interurbains sur la dalle de la gare, à 20 mètres de haut, accessible par un pont haubané, véritable catastrophe urbanistique et son éloignement des bus intra urbains constituent une infrastructure de transport coûteuse, dépassée et mal adaptée à la réalité du transport en commun.  Aucune réflexion prospective n’a été menée pour envisager ce que serait le transport collectif intégré dans les années à venir.

L’ARGENT PUBLIC GASPILLE !

La réalisation de la gare « aérienne » conditionne l’édification du centre commercial (et inversement) et coûtera au bas mot 100 millions d’euros (construction du pont, renforcement des structures porteuses de la dalle, aménagement des accès routiers, etc.

Le secteur privé ne participe en rien à ce projet mégalo qui lui est cependant indispensable.

Le financement est assuré en grande partie par le Gouvernement wallon.

Et pour nous vendre tout cela, la Majorité communale CDH-MR-ECOLO a entrepris une communication onéreuse estimée à plus de 100.000 euros, véritable propagande à quelques semaines des élections…aux frais des Namurois !

Et maintenant, près de 40.000 euros en plus pour des tracts, vidéos, spots radio,… pour manipuler les citoyens !

L’AVIS DES CITOYENS BAFOUE, IGNORE, MEPRISE !

Ce projet dévastateur a été décidé, il y a plusieurs années déjà, par quelques personnes influentes sans que jamais les citoyens n’aient été consultés sur l’opportunité et la pertinence des projets.

Cette Majorité CDH-MR-ECOLO s’abrite derrière les multiples enquêtes publiques réglementaires et souvent contradictoires qui ont émaillé l’instruction du dossier pour affirmer que la participation des citoyens a été sollicitée.

A l’occasion de ces différentes enquêtes, incompréhensibles par le commun des mortels et manipulées par la Majorité, des groupes autorisés tels que la Commission d’aménagement du territoire et de simples citoyens ont exprimé leur opposition sans qu’elle soit de quelque manière prise en compte.

Les Namuroises et les Namurois ne sont pas que des consommateurs, ce sont avant tout des citoyens amoureux de leur ville, souhaitant y vivre dans la convivialité et participer à son rayonnement économique, éducatif, social et culturel.

Les Namuroises et les Namurois ont droit au respect de leur point de vue, ils ont le droit d’être informés de manière objective, non-politisée, explicite et transparente par l’autorité communale des projets qui conditionneront l’avenir de leurs enfants.

Rien n’a été fait en ce sens.

Seule votre participation à la consultation populaire peut infléchir l’obstination prétentieuse de la majorité communale CDH-MR-ECOLO.!

Votez 3 X NON !

C’est la seule façon d’affirmer qu’une autre ville est possible.

13:02 Écrit par Jean-Louis Close | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci mille fois merci pour cette intervention Jean-Louis CLOSE.

Et mille et mille fois NON au massacre systématique de notre ville, place de L'ange, Grognon et maintenant une des entrées principales de la ville qu'est le square Léopold.

Écrit par : Luc Puisant | 06/02/2015

Les commentaires sont fermés.